Les batiments
Accueil ] Remonter ] Autres productions ] M. Haguet ] Broons ]

Des bâtiments anciens...

L'ancien corps de ferme ...

et les vielles porcheries construites dans les années 60-70

... remplacés par des bâtiments modernes

 

 

 

    La première porcherie a été construite en 1991, elle comprenait 5 salles d'engraissement  et 2 salles de post-sevrage de 140 places, ainsi qu'un bureau et un local machine à soupe. 

A cette époque, le naissage se pratique en plein-air, mais le terrain très argileux entraîne des difficultés pendant la période hivernale, autant au niveau des résultats que des conditions de travail.

En 1995, 2 salles de maternité de 12 places ont été construites en remplacement de l'élevage plein-air, avec une salle de gestantes de 40 places, une nurserie de 140 places, et deux nouvelles salles d'engraissement de 140 places.

En 1998, la dernière phase a vu arriver une verraterie-gestante de 85 places.

 

Les aménagements extérieurs :

Par soucis sanitaire, un bureau a été installé à l'entrée de l'élevage pour éviter aux visiteurs de pénétrer dans l'élevage.

 

 

 

Fabrique d'aliment : tout l'aliment de l'élevage est fabriqué à la ferme à partir des céréales produites et de matières premières achetées à l'extérieur.

 

 

 

 

L'aliment fabriqué est stocké dans des silos en polyester.

Silos à aliment ...

finition : 12 tonnes

croissance : 7 tonnes 

2ème age : 4 tonnes

Allaitante : 4 tonnes

gestante : 4 tonnes 

1er age : 2 tonnes

 

 

 

 

Quai d'embarquement : lors de leur départ à l'abattoir qui peut avoir lieu à toute heure du jour ou de la nuit, les porcs charcutiers sont ajeunés et parqués sur le quai. celui-ci peut contenir 120 porcs.

Lors du départ, le camion se place en bout du quai et les cochons sont chargés par le chauffeur.

Fosse à lisier externe construite en 2001 pour améliorer encore la capacité de stockage. Les autres fosses sont situées sous les porcheries. Toutes les fosses se vident désormais dans celle ci, le lisier peut ainsi être brassé, homogénéisé et traité (contre les odeurs) avant d'être épandu sur les cultures.

Désormais, la fosse est couverte pour supprimer les odeurs et empêcher l'eau de pluie de tomber dans la fosse.

L'atelier est un lieu indispensable, aussi bien pour réparer le matériel de culture que le matériel d'élevage.

 

Les aménagements intérieurs :

La machine à soupe est l'un des éléments primordiaux de l'élevage. elle prépare les repas pour les porcs charcutiers et les truies gestantes en mélangeant l'eau et les aliments, et elle assure la distribution de la soupe dans toutes les auges.

La machine est gérée par un programme informatique qui calcule quotidiennement les doses à distribuer à chaque animal ou groupe d'animaux. La distribution est assurée par une pompe et des électrovannes pneumatiques.

 

La pompe de lavage est installée en poste fixe, elle est utilisée systématiquement pour nettoyer et désinfecter les salles après chaque départ d'animaux.

Les 2 bascules sont installées au milieu de l'élevage, l'une entre la maternité et la nurserie, l'autre entre le post-sevrage et l'engraissement. Elles servent à vérifier le poids des animaux avant le départ à l'abattoir, mais également à peser les animaux lors de leur transfert d'une salle à l'autre pour pouvoir calculer leur croissance, et ainsi raisonner leur alimentation en fonction de leur poids.

Le groupe électrogène qui prend le relais en cas de problème de fourniture de courant par EDF (panne, orage, ...)

Le caisson qui sert à entreposer les cadavres en attendant le passage de l'équarrisseur.

 

 Haut